Nos tutelles

CNRS UCBL Lyon1 ENS Lyon

Rechercher




Accueil > Actualités

Cérémonie de remise d’insigne à I. Vauglin

mis à jour le

Cérémonie de remise d'insigne à I. Vauglin


La cérémonie s’est déroulée au Rectorat de Lyon le lundi 19 décembre 2016. Astronome-adjointe au CNAP affectée à l’Observatoire de Lyon depuis 1989 et chercheure au CRAL, Isabelle Vauglin a été nommée au grade de chevalier de la Légion d’Honneur par Mme Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Elle a reçu les insignes de chevalier de la Légion d’Honneur des mains de François-Noël Gilly, président honoraire de l’Université Claude Bernard Lyon 1 qui a souligné son investissement remarquable dans la diffusion des sciences. Mme Moulin Civil, rectrice de la région académique Auvergne - Rhône-Alpes, rectrice de l’académie de Lyon et chancelière des universités, a honoré de sa présence la cérémonie et souhaité intervenir en ouverture pour saluer entre autre la contribution majeure d’Isabelle Vauglin pour la promotion des sciences auprès des jeunes, et plus particulièrement auprès des jeunes filles. Membre de l’association Femmes & Sciences, Isabelle a insisté, dans son discours de remerciements, sur ses convictions profondes qui passent par son attachement à la laïcité dans l’enseignement et à la place des femmes dans les sciences.


Responsable du Service de Diffusion des Connaissances de l’Observatoire de Lyon de 2007 à 2014, elle a initié et réalisé de très nombreuses actions tant en direction des scolaires et des enseignants que du public, en étant toujours très attachée à l’exactitude des connaissances scientifiques et des notions transmises. Astronome instrumentaliste, elle a travaillé à la conception et à la mise au point de plusieurs caméras infrarouges utilisant des détecteurs bi-dimensionnels sensibles dans le proche et le moyen infrarouge (2 à 5 µm et 5 à 15 µm). Co-I du programme européen DENIS de cartographie complète du ciel austral dans les bandes infrarouges I, J et K ayant nécessité 10 ans d’observations, elle a assuré l’exploitation à Lyon des données extragalactiques du sondage DENIS, incluses dans la base de données extragalactiques lyonnaise HyperLEDA.