CENTRE DE RECHERCHE ASTROPHYSIQUE DE LYON
OBSERVATOIRE DE LYON

Partenaires

CNRS
UCBL
ENS Lyon


Rechercher             aide

Sur ce site


Accueil du site > Grand public > Tout public > Actualités Scientifiques

Actualités Scientifiques

Fil RSS

Articles disponibles

Le cratère source de certaines météorites, les shergottites, a enfin été identifié à la surface de Mars !

Le cratère source de certaines météorites, les shergottites, a enfin été identifié à la surface de Mars !

Lire la suite

MUSE capte sa toute première lumière

Un nouvel instrument novateur baptisé MUSE (Explorateur Spectroscopique Multi-Unités) a été installé avec succès sur le Très Grand Télescope (VLT) de l’ESO de l’Observatoire Paranal au nord du Chili. Au cours de sa première phase de tests très concluants, MUSE a observé des galaxies lointaines, des étoiles brillantes et bien d’autres objets célestes.

JPEG - 80.6 ko
MUSE observe l’étrange galaxie NGC4650A-3

Lire la suite

Une proto-étoile révèle un nouveau scénario pour la formation des planètes

Une équipe internationale d’astronomes a observé pour la première fois la proto-étoile L1527 à très haute résolution spatiale à l’aide de l’interféromètre ALMA. Les chercheurs ont ainsi pu mettre en évidence une variation chimique dans la composition de la proto-étoile, remettant en cause les scénarios de formations des planètes.

Lire la suite

Le ciel profond livre de nouveaux secrets

L’analyse de nouvelles images fournies par les télescopes spatiaux Hubble et Spitzer permet d’en apprendre davantage sur la formation des galaxies. Une équipe du CRAL, associée à des chercheurs suisses et espagnols, livre ses premières conclusions.

JPEG - 1.8 Mo
L’amas Abell 2744 dans lequel ont été identifiées des galaxies distantes
(c) EPFL

Lire la suite

Première carte météo d’une naine brune

Une équipe internationale comprenant deux chercheurs du Centre de Recherche en Astrophysique de Lyon : France Allard et Derek Homeier , a réussi pour la toute première fois à établir une carte de répartition des nuages à la surface d’une naine brune en utilisant le Very Large Telescope (VLT) de l’ESO.

JPEG - 59.5 ko

Lire la suite

MUSE emménage

Le 19 Janvier dernier, l’instrument Muse a gagné sa dernière demeure : la plateforme du Very Large Telescop. L’opération délicate, qui s’est déroulée à plus de 20 mètres du sol, s’est passée sans encombre et a duré près de trois heures. Depuis ce périlleux moment, l’instrument a été câblé et refroidi… Les premiers tests ont été concluants et l’équipe peut désormais célébrer cette installation réussie (...)

Lire la suite

MUSE is back !

Après des semaines de travail intense, l’instrument MUSE est de nouveau entièrement réassemblé ! Il est désormais fonctionnel dans le hall de Paranal. Départ prévu pour le Very Large Telescope en début d’année prochaine… Félicitations à tous les collaborateurs de ce projet et Joyeux Noël ! http://muse.univ-lyon1.fr/

Lire la suite

La renaissance de MUSE !

Quelques nouvelles de MUSE... Tandis que les dernières caisses ont quitté l’Observatoire, le ré-assemblage de MUSE se poursuit au Chili.

Lire la suite

Workshop : Galaxies and Supernovae

Galaxies and Supernovae The nature and role of galactic winds through cosmic time

Ce lundi 28 et mardi 29 Octobre l’Observatoire de Lyon accueille un workshop sur les simulations numériques de galaxies et de supernovae.

En savoir plus

Lire la suite

Les équipes de MUSE dépaysées à Paranal !

Un décor de rêve mais ne vous y trompez pas les équipes de MUSE ont encore du pain sur la planche...

JPEG - 998.1 ko
Le VLT

Lire la suite

IWSSL : International Workshop on Spectral Stellar Libraries

La cinquième conférence IPNL-CRAL aura lieu du 14 au 17 octobre...

Lire la suite

Fin de l’intégration de l’instrument MUSE...

Le 7 juin dernier l’instrument MUSE a franchi une étape importante : le 24ème et dernier spectrographe a été installé. Au complet, il va maintenant devoir subir toute une batterie de tests pour valider ses capacités.

Lire la suite

Un chercheur du CRAL remporte le concours de déconvolution 3D en microscopie !

Ferréol Soulez, chercheur au CRAL, a remporté le concours de déconvolution 3D en microscopie [1] organisé en avril 2013 lors de la principale conférence internationale d’imagerie biomédicale (ISBI 2013 [2]).

En savoir plus

Lire la suite

La convection en couche permet d’expliquer l’anomalie de luminosité de Saturne

JPEG - 26.7 ko

Deux chercheurs du LMD (IPSL-CNRS/UPMC/École Polytechnique/ENS Paris) et du CRAL (CNRS/Université Lyon 1/ENS Lyon) viennent d’expliquer l’anomalie de luminosité infrarouge de Saturne. Leur théorie offre une alternative au modèle auparavant plébiscité qui expliquait, bien qu’en partie seulement, cet excès de luminosité infrarouge par des pluies d’hélium dans l’atmosphère de la planète aux anneaux. Cette étude pourrait servir à expliquer d’autres anomalies observées chez les planètes géantes du système solaire ou extrasolaires, elle fait l’objet d’une publication dans la revue Nature Geoscience du 21 avril.

Lire la suite

L’élargissement de l’Observatoire de Lyon

Les Observatoires des Sciences de l’Univers (OSUs) sont des Ecoles internes des universités dont les missions sont précisées par le décret du 27 juin 1985.

A la recherche, et à la formation initiale et continue s’ajoutent des missions spécifiques : les « services d’observation » et la diffusion de la culture scientifique et technique. L’université Lyon 1 accompagne ce mouvement : le CRAL et le laboratoire de géologie de Lyon - LGL TPE, font maintenant partie du nouvel OSU.

Lire la suite

Les filaments cosmiques représentent la moitié de la masse de l’Univers

JPEG - 166.3 ko
Vue du filament de matière noire
Le filament de matière noire : image reconstruite à partir des observations Hubble
© NASA, ESA, Harald Ebeling (University of Hawaii at Manoa) & Jean-Paul Kneib (LAM) 4

Une équipe internationale d’astronomes dirigée par Mathilde Jauzac, du Laboratoire d’astrophysique de Marseille (LAM, CNRS / Aix-Marseille Université), a réalisé la première étude en trois dimensions d’un filament cosmique de matière sombre. Elle implique notamment en France le Centre de recherche astrophysique de Lyon (CRAL, CNRS / ENS de Lyon / Université Claude Bernard Lyon 1). En utilisant des données du télescope spatial Hubble, elle a pu découvrir que ce filament, inclus dans la toile cosmique, nourrit l’un des amas de galaxies les plus massifs de l’Univers et s’étend sur plus de 60 millions d’annéeslumière. En extrapolant la très grande masse mesurée de ce filament à l’ensemble de la «  toile cosmique », cette étude permet d’estimer que ces structures devraient contenir plus de la moitié de la masse totale de notre Univers. Ce résultat est publié en ligne sur MNRAS.

Lire la suite

Une galaxie hyper-lumineuse, un milliard d’années après le Big-Bang

De par leur très grande distance et leur très faible luminosité, il est très difficile de détecter les galaxies primordiales. L’amplification gravitationnelle par des amas de galaxies d’avant-plan est alors utilisée pour augmenter la luminosité de ces galaxies et nos chances de les découvrir. D’autre part, ces galaxies jeunes qui forment beaucoup d’étoiles, doivent rayonner l’essentiel de leur énergie dans l’infra-rouge très lointain, grâce aux poussières chauffées par les jeunes étoiles. Le satellite (...)

Lire la suite

MUSE : Première lumière pour une première « ligne complète » !

L’année 2011 s’est achevée en beauté avec la première lumière de l’un des spectrographes de l’instrument MUSE. Retrouvez l’article complet à cette adresse : http://muse.univ-lyon1.fr/spip.php?article229&lang=fr. Image de la pupille à l’entrée d’un des spectrographes

Lire la suite

Simulation de l’instrument NIRSpec pour le futur télescope spatial JWST

COMMUNIQUÉ DE PRESSE RÉGIONAL I LYON I 12 OCTOBRE 2011 Le Centre de Recherche Astrophysique de Lyon (CRAL, CNRS / Université Claude Bernard Lyon 1 / ENS de Lyon) est le seul laboratoire en Europe impliqué directement sur l’instrument NIRSpec, l’un des quatre présents sur le futur télescope spatial JWST. Le CRAL a développé le logiciel de simulation des performances de NIRSpec, dont la dernière version sera prochainement utilisée lors d’une campagne de tests pour étalonner l’instrument. (...)

Lire la suite

Des champs magnétiques intenses peu après le Big Bang ?

COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL | PARIS | 9 SEPTEMBRE 2011 D’intenses champs magnétiques ont probablement été générés dans l’Univers peu de temps après le Big Bang, selon une équipe internationale menée par Christoph Federrath et Gilles Chabrier du Centre de recherche astrophysique de Lyon (CNRS / ENS Lyon / Université Claude Bernard Lyon 1). Les chercheurs fournissent la première explication à la présence de gaz magnétisé entre les galaxies ou entre les étoiles d’une même galaxie. Publiés dans la (...)

Lire la suite

Les galaxies elliptiques ne sont pas « mortes »

COMMUNIQUE DE PRESSE NATIONAL - PARIS-LYON - 20 juillet 2011 Les galaxies elliptiques ne sont pas « mortes » Les premiers résultats des recherches conduites dans le cadre du projet Atlas3D(1) sur deux galaxies elliptiques pourraient, s’ils se confirment, remettre en question le modèle actuel de formation des galaxies. Une équipe internationale d’astronomes(2) impliquant notamment le Centre de recherche astrophysique de Lyon (CRAL , CNRS / ENS de Lyon / Université Claude Bernard Lyon 1) va (...)

Lire la suite

Vers une mesure plus précise des distances dans l’Univers

La poussière des galaxies lointaines est semblable à celle de la Voie Lactée : cette découverte de la collaboration internationale Nearby Supernova Factory (SNF), qui regroupe en France plusieurs équipes du CNRS [1], va permettre de mieux étudier les variations de couleur des supernovae, et donc de mesurer plus précisément leur distance. Ces résultats sont publiés dans la revue Astronomy & Astrophysics.

Lire la suite

Les premières galaxies se seraient formées bien plus tôt que prévu

Une équipe de chercheurs, menée par Johan Richard (Centre de recherche et d’Astrophysique de Lyon - CNRS/Université Lyon 1/ENS Lyon) et Jean-Paul Kneib (Laboratoire d’Astrophysique de Marseille – CNRS/Université de Provence) a découvert une galaxie lointaine qui contiendrait des étoiles âgées de 750 millions d’années, plaçant l’époque de sa formation à environ 200 millions d’années après le Big Bang. Ces résultats obtenus grâce aux effets de lentille gravitationnelle d’un amas de galaxies, suggèrent que les premières galaxies se seraient formées bien plus tôt que prévu et apportent un éclairage capital sur leur formation et sur leur évolution au début de l’Univers. Ils seront publiés prochainement dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.

Lire la suite

Gilles Chabrier, astrophysicien, récompensé par la Médaille Eddington de la Royal Astronomical Society

La prestigieuse Médaille Eddington est attribuée tous les deux ans par la très british Royal Astronomical Society pour des recherches « remarquables » dans le domaine de l’astrophysique. Cette année, c’est Gilles Chabrier, directeur de recherche au CRAL à l’Ecole normale Supérieure de Lyon qui s’est vu décerner cette récompense, en reconnaissance de son travail sur la physique théorique de la matière dense dans les intérieurs stellaires et planétaires. Gilles Chabrier, titulaire d’un doctorat d’État en (...)

Lire la suite

Images de la zone de formation des planètes autour d’une jeune étoile

Une équipe européenne menée par des chercheurs du Laboratoire d’Astrophysique de Grenoble (CNRS/UJF) et du Centre de Recherche d’Astrophysique de Lyon (CNRS/ENS/UCBL)1 a obtenu une image de la zone de formation de planètes autour de l’étoile jeune HD 163296 en utilisant le pouvoir de résolution exceptionnel du Very Large Telescope (ESO) en mode interférométrique, le VLTI. Ce résultat, qui est publié dans la revue Astronomy and Astrophysics, est présenté le mercredi 8 septembre 2010 à la conférence (...)

Lire la suite

Un anneau de gaz géant formé lors de la collision de deux galaxies

Une équipe internationale vient de lever le voile sur l’origine de l’anneau de gaz géant dans le groupe de galaxies du Lion. Avec le télescope Canada-France-Hawaii (INSU-CNRS, CNRC, U. Hawaii), les astrophysiciens ont pu détecter une signature optique à ce nuage, qui correspond à des étoiles en formation. Cette observation permet d’affirmer que ce gaz n’est pas primordial, mais bien d’origine galactique. Grâce à des simulations numériques réalisées au CEA, les chercheurs ont ensuite proposé un scénario de formation de cet anneau. Il s’agit d’une violente collision entre deux galaxies, datant d’il y a un peu plus d’un milliard d’années. Ces travaux sont publiés dans la revue Astrophysical Journal Letters.

Lire la suite

Communiqué de presse MUSE

L’instrument MUSE qui équipera le Very Large Telescope de l’ESO en 2012 vient de franchir une étape importante dans sa construction. Le premier des 24 spectrographes 3D avec son découpeur d’images vient d’être testé avec succès, permettant ainsi de passer à la fabrication des 23 autres spectrographes.

Ce succès a fait l’objet d’un communiqué de presse international.

Lire la suite

Concours de beauté interférométrique

Deux grandeurs motivent la course aux grands télescopes : la surface collectrice de lumière, mais aussi le pouvoir de résolution de l’instrument. Cette dernière grandeur est directement liée à la distance maximale entre les deux points les plus éloignés du miroir primaire du télescope. On a ainsi vu se développer ces dernières années la technique d’interférométrie, où pour obtenir un grand pouvoir de résolution on combine (au train d’onde près) la lumière issue de miroirs distants. On entre ainsi dans le (...)

Lire la suite

Formation des Amas Globulaires dans les Collisions de Galaxies

Frédéric Bournaud (CEA-Saclay), Pierre-Alain Duc (CEA-Saclay), Éric Emsellem (CRAL, Observatoire de Lyon) Simulation de la formation d’une galaxie elliptique Communiqué de presse Par le biais de la simulation informatique menée au CEA/Irfu, la théorie de formation des galaxies elliptiques selon laquelle ces dernières seraient le résultat de la fusion de deux galaxies spirales (processus également à l’origine des amas globulaires qui les entourent) est consolidée. Ces travaux, menés par une (...)

Lire la suite

Coup de jeune sur les galaxies naines elliptiques !

Une équipe du Centre de Recherche Astrophysique de Lyon a récemment publié des résultats permettant de mieux comprendre l’évolution des galaxies. Les galaxies, constituées de gaz, de poussière et d’étoiles, évoluent depuis plus de 10 milliards d’années. De nouvelles étoiles se forment lorsque des nuages de gaz s’effondrent sur eux-mêmes, et d’autres étoiles disparaissent après avoir transformé dans des réactions nucléaires l’hydrogène qui constitue leur noyau. Les étoiles plus massives que le Soleil ne (...)

Lire la suite

Évaporation planétaire ou manifestation du vent stellaire ?

L’exoplanète HD209458b transite périodiquement devant son étoile, ce qui permit de révéler en 2003 qu’un un nuage d’hydrogène atomique entoure la planète, produisant à chaque transit un excès d’absorption UV. Ce nuage d’hydrogène était jusqu’ici attribué à l’échappement de l’hydrogène atmosphérique dans l’espace. Une nouvelle étude montre toutefois que c’est le vent stellaire qui est vraisemblablement à l’origine de ce nuage. Ce plasma éjecté par l’étoile, et constitué essentiellement de protons et d’électrons, se (...)

Lire la suite

Des planètes habitables autour de l’étoile Gl 581 ?

La détection de planètes de moins de 10 fois la masse de la Terre est désormais possible autour d’étoiles de faible masse dont on mesure les variations de vitesse radiale. L’instrument HARPS a récemment révélé un système triple autour de l’étoile Gl581 (type M), comprenant deux planètes de seulement quelques masses terrestres. Contrairement aux planètes géantes gazeuses dont la composition demeure proche de la composition solaire, on s’attend à une grande diversité dans la population des planètes (...)

Lire la suite

Effet d’une planète sur la distribution de poussière dans un disque protoplanétaire

Effet d’une planète dans la distribution de poussière d’un disque protoplanétaire Une équipe internationale a conduit une étude sur le comportement du gaz et de la poussière de disques protoplanétaires en présence d’une planète déjà formée, par une série de simulations 3D. Les différents paramètres, comme la taille de la poussière, ou la masse de cette première planète, jouent un rôle déterminant dans la morphologie du disque... voire dans la formation d’une seconde planète ! Suite à des fluctuations de (...)

Lire la suite

Étude comparative de galaxies de type Seyfert et de galaxies inactives

Étude comparative de galaxies de type Seyfert et de galaxies inactives [04-09-07] Les galaxies sont constituées d’étoiles, de gaz et de poussière, et leur luminosité provient principalement de l’émission thermique de ces constituants. Cependant, certaines de ces galaxies présentent une région nucléaire très lumineuse, caractérisée par un phénomène extrêmement énergétique. De tels noyaux sont appelés Noyaux Actifs de Galaxies (NAG) [1], et les leurs galaxies-hôtes sont dites actives. Une classification (...)

Lire la suite

Revue Préliminaire de Design

Le 17 Juillet 2007 le projet MUSE a passé avec succès sa revue préliminaire de design.

Lire la suite

Répartition des étoiles jeunes dans les galaxies spirales barrées

Comprendre la répartition des étoiles jeunes dans les galaxies spirales barrées grâce à la simulation - communiqué de presse réalisé par l’INSU [05-04-2007] Un astronome du Centre de Recherche Astrophysique de Lyon (CNRS, Université de Lyon I, Ecole Normale Supérieure de Lyon), explique la répartition des étoiles jeunes dans les galaxies spirales barrées à l’aide de simulations numériques. Celles-ci prennent en compte les effets de la gravitation, de l’évolution chimique et de la formation stellaire. Dans (...)

Lire la suite