CENTRE DE RECHERCHE ASTROPHYSIQUE DE LYON
OBSERVATOIRE DE LYON

Partenaires

CNRS
UCBL
ENS Lyon


Rechercher             aide

Sur ce site



9 av Charles André, 69230 Saint Genis Laval
Tel: 04 78 86 83 83
accueil @ obs.univ-lyon1.fr
Une souscription a été lancée pour sauvegarder le patrimoine de l'observatoire.

Le Centre de Recherche Astrophysique de Lyon (CRAL) est une Unité Mixte de Recherche (UMR5574), agissant sous les tutelles de l’UCBL, de l’ENS-L et du CNRS.

Le CRAL est renommé pour ses recherches sur la physique des plasmas denses appliquée aux étoiles de faible masse, naines brunes et exoplanètes, sur les objets compacts, sur la caractérisation des planètes habitables, sur l’énergie et la matière sombre, sur la chémodynamique des galaxies proches, sur la formation et l’évolution des galaxies, l’étude des populations stellaires et la R&D en haute résolution angulaire.

Le CRAL a piloté le consortium européen qui a réalisé l’instrument MUSE, un spectrographe intégral de champ qui a été assemblé à l’Observatoire de Lyon puis intégré avec succès sur le VLT au Chili en janvier 2014.

En savoir plus sur le CRAL

A la une

Soirées d’observations mensuelles

Venez admirer les beautés du ciel à l’aide des instruments de l’Observatoire de Lyon. Durant une visite de 2h, vous pourrez découvrir le patrimoine instrumental de l’Observatoire et observer la Lune ou les planètes.

Prochaines dates :

- le 6 Juin à 21h, durée 2h
La vente de tickets se fera à partir de 20h30.

Réservations en ligne

En savoir plus


MUSE capte sa toute première lumière

L'instrument MUSE installé sur le VLT

Un nouvel instrument novateur baptisé MUSE (Explorateur Spectroscopique Multi-Unités) a été installé avec succès sur le Très Grand Télescope (VLT) de l’ESO de l’Observatoire Paranal au nord du Chili.

Au cours de sa première phase de tests très concluants, MUSE a observé des galaxies lointaines, des étoiles brillantes et bien d’autres objets célestes.

En savoir plus


Le ciel profond livre de nouveaux secrets

L’amas Abell 2744 dans lequel ont été identifiées des galaxies distantes

A quoi pouvait bien ressembler notre galaxie, moins d’un milliard d’années après le Big Bang ?

Grâce à de nouvelles images du ciel profond, prises à la fin de l’an dernier par le télescope spatial Hubble, une équipe du CRAL, associée à des chercheurs suisses et espagnols, livre ses premières conclusions sur les caractéristiques des plus lointaines galaxies jamais observées. Située proche de la limite de ce qu’il est possible de voir depuis la Terre, l’une de ces galaxies montre à quoi elle ressemblait lorsque l’Univers n’était âgé que de 650 millions d’années – du fait que son image a mis plus de 13 milliards d’années à parvenir jusqu’à nous.

En savoir plus



Actualités Scientifiques

Le cratère source de certaines météorites, les shergottites, a enfin été identifié à la surface de Mars !

Le cratère source de certaines météorites, les shergottites, a enfin été identifié à la surface de Mars !

Lire la suite

MUSE capte sa toute première lumière

Un nouvel instrument novateur baptisé MUSE (Explorateur Spectroscopique Multi-Unités) a été installé avec succès sur le Très Grand Télescope (VLT) de l’ESO de l’Observatoire Paranal au nord du Chili. Au cours de sa première phase de tests très concluants, MUSE a observé des galaxies lointaines, des étoiles brillantes et bien d’autres objets célestes.

JPEG - 80.6 ko
MUSE observe l’étrange galaxie NGC4650A-3

Lire la suite

Une proto-étoile révèle un nouveau scénario pour la formation des planètes

Une équipe internationale d’astronomes a observé pour la première fois la proto-étoile L1527 à très haute résolution spatiale à l’aide de l’interféromètre ALMA. Les chercheurs ont ainsi pu mettre en évidence une variation chimique dans la composition de la proto-étoile, remettant en cause les scénarios de formations des planètes.

Lire la suite